Rechercher
  • Pauline Bottero

Apnée du sommeil chez l’enfant :

En France, environ 5% de la population souffre du syndrome d'apnée du sommeil.


Quel est le mécanisme de l’apnée du sommeil ?

Le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) se manifeste par des arrêts inconscients et involontaires de la respiration supérieures à 10 secondes. Ces pauses respiratoires sont souvent une pathologie retrouvée chez les personnes âgée et/ou en surpoids. Elles peuvent également toucher les enfants. Comment ?

Chez le nourrisson, l’apnée survient principalement lorsque les voies aériennes supérieure (nez et gorge ) sont obstruées. Cela provoque des micros-réveils qui altèrent la qualité du sommeil de votre enfant.

Les signes d’alerte sont des bruits de respiratoires à type de ronflements, une respiration essentiellement buccale, une position atypique de l’enfant dans le lit pour facilité le passage de l’air dans ses poumons.

La journée, votre enfant est agité, irritable ou fatigué avec des troubles de la concentration.

La prise en charge est souvent pluridisciplinaire chez l’enfant entre 2 et 5 ans, l’apnée est souvent liée à une augmentation des végétation et des amygdales soulagé par une intervention chirurgicale.


Elles peuvent être dues si l’enfant est plus jeune à :

  • une anomalie du complexe maxillo-faciale

  • une pathologie neuromusculaire des muscles de la langue (l’hypotonie empêche le passage de l’air)

  • une infection des voies respiratoires supérieures

  • de l’asthme ou affections allergiques

  • des facteurs génétiques

  • les enfants prématurés présentent une plus grande prévalence que les autres enfants

Il sera important de consulter votre médecin généraliste dans un premier temps pour effectuer un diagnostique afin de mettre en place un traitement de fond si besoin.

.




La prise en charge en Ostéopathie :

Après avoir effectuer un bilan complet, l’ostéopathe s’attardera à travailler au préalable:

  • Le muscle principal de la respiration: le diaphragme

  • Les muscles inspiratoires accessoires comme les intercostaux, le sterno-cléido mastoidien, les scalènes souvent utilisé lors de difficultés à l’inspiration.

  • Les muscles du cou: laryngé, pharyngé et/ou lingual

Les articulations à proximité:

  • L’os hyoïde

  • Les côtes: (K1++)

  • Les cervicales et les dorsales hautes en rapport avec le plexus nerveux: le nerf vague (parasympathique) et des ganglions cervicaux et thoraciques supérieurs (sympathique) innervant le tronc pulmonaire.

  • 6ème cervicale en projection de l’oesophage

En techniques viscérales:

  • Mobilisation de la Plèvre

  • du Poumon

  • du Médiastin

4 vues

LE CABINET

Tarifs:

55€ en Cabinet

75€ à Domicile

© 2018 par Pauline Bottero Ostéopathe. DO Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Google+ Icône sociale