Rechercher
  • Pauline Bottero

Le traitement Ostéopathique après une Césarienne

En France le taux de césarienne est de 20,4%. Le taux de césarienne ne cesse d’augmenter dans les pays industrialisés. En moyenne 30% d’entres elles sont programmées contre 70% dans des circonstances d’urgences.

La décision de pratiquer une césarienne est habituellement prise en fonction de l’état du bébé et de la mère. Dans certains cas, le médecin peut décider de planifier une césarienne avant même que le travail commence pour protéger la santé du bébé ou de la mère.

Dans d’autres, c’est pendant le travail que la décision de faire une césarienne est prise. Il s’agit alors d’une césarienne d’urgence.


Pour quelles raison ?

  • Aucun progrès dans le travail

  • Des préoccupations concernant le bien-être du bébé

  • Le placenta se décolle de l’utérus

  • La position de bébé (siège), son poids ou lors d’un retard de croissance

  • Si la précédente grossesse était par césarienne (forte probabilité mais pas forcement)

  • grossesse gémellaires

  • Infection de la mère (Herpès)…

Comment se fait l’incision ? Sur la partie la plus superficielle, la cicatrice sera d’abord horizontale, au niveau des abdominaux elle suivra leurs orientations est deviendra verticale pour de nouveau devenir horizontale au niveau de l’utérus.

De manière général la cicatrisation se fait très bien grâce à la qualité des fibres utérines.

Comment l’Ostéopathe peut il travailler après cette intervention ?

La qualité de la cicatrice de la césarienne peut être reliée aux soins et aux complications qui surviennent après l’accouchement. Le processus se déroule sur plusieurs semaines et mois après la césarienne. Des tiraillements désagréables ou douloureux peuvent subsister durant les 2 premiers mois. Une fois les points de suture ou agrafes retirés (5 à 10 jours après la césarienne) il est recommandé à la femme de se familiariser avec sa cicatrice par des massages doux et précis. Ceux-ci seront essentiellement favorables à une meilleure cicatrisation prévenant les adhérences ou autres complications.

L’ostéopathie est de plus en plus recommandé par les médecins et les sages-femmes pour effectuer un travail sur la cicatrice de la césarienne. En effet, la cicatrice extérieure peut sembler être parfaite mais les tissus internes ainsi que l’utérus peuvent avoir des adhérences locales et à distance.

La particularité de l’ostéopathie dans le traitement de la femme enceinte a comme objectif de traiter l’ensemble des systèmes et régions du corps qui ont subi des changements importants au moment des différents trimestres de la grossesse et suite à l’accouchement par césarienne.

Dans le cas d’une césarienne, le travail de l’ostéopathe sera d’évaluer les structures qui auront subies des changements significatifs suite à la grossesse, à l’intervention chirurgicale et à la présence de la cicatrice. Les tissus cicatriciels et adhérences causés par la césarienne occasionnent souvent une altération de la souplesse des fascias (tissus de soutien) près de la cicatrice et ceux à distance. Cette modification dans la structure des fascias peut être responsable de tensions et de douleurs situées dans l’utérus, dans les organes avoisinants ainsi que dans d’autres structures tel que le bassin, le thorax, la colonne vertébrale, le crâne etc.

0 vue

LE CABINET

Tarifs:

55€ en Cabinet

75€ à Domicile

© 2018 par Pauline Bottero Ostéopathe. DO Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Google+ Icône sociale