Rechercher
  • Pauline Bottero

Syndrome des ovaires Polykystiques

Cet article fait suite à une consultation d’une patiente et mon grand questionnement sur le SOPK.




Qu’est ce que c’est exactement ?

Le SOPK est une maladie hormonale, les symptômes varient en fonction des femmes. Pourquoi ? Cette pathologie hormonale touche les glandes endocrines comme la thyroide, le pancréas, les glandes surrénales et les ovaires.. Les signes d'alertes les plus fréquents: cycle irrégulier, acné, pilosité excessive, l’alopécie, la prise de poids importante, des taches brunes.. Le SOPK qui peut entraîner des troubles de la fertilité ainsi que des complications métaboliques comme du diabète.

Une petite précision pour celles qui se posent la question, aucun kyste n’est présent au niveau de l’ovaire. Une erreur s’est produite en 1935 lors de la découverte de la maladie pensant que ces follicules étaient des microkystes.

La Physiopathologie: Le taux de LH est anormalement plus haut en cas de SOPK or c’est l’hormone qui permet le déclenchement de l’ovulation. Les hormones stéroidiennes vont prendre le relais produire plus d’androgène. On parlera de cycle anovulatoire.

Comment l’Ostéopathie peut elle agir ?

Lorsque le diagnostic sera posé par votre gynécologue après un certain nombre d’examens complémentaires ( échographie, prise de sang..) votre ostéopathe pourra s’attarder à soulager et vous aider pour certains symptômes. Il peut également vous accompagner pour des problèmes de fertilité. Un travail neuroendocrinien, musculosquelettique, viscérale sur la sphère gyneco et/ou somatéoémotionel pourra être envisagé lors des séances tout dépendra de la personne.

Il sera important de faire attention aux perturbateurs endocriniens par l’alimentation et les produits environnementaux. Vous pouvez vous rapprocher de naturopathes.

Un accompagnement ou un travail sur certaines blessures pourront vous aider également.

« Les problèmes ovariens indiquent un profond conflit quant au fait d’être femme, à l’expression de ma féminité, ou au fait d’être mère. Je peux aussi avoir escamoté le côté créatif qui est présent en moi. C’est comme si je me « coupais » d’une partie de moi-même, car les ovaires sont le commencement de la création de la vie et ils se situent dans le pelvis, qui est la région où je peux donner naissance à un enfant, mais aussi à de nouveaux aspects de moi-même, là où je peux me redécouvrir (…) »

23 vues

LE CABINET

Tarifs:

55€ en Cabinet

75€ à Domicile

© 2018 par Pauline Bottero Ostéopathe. DO Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Google+ Icône sociale